Alliance estudiantine contre l’antibiorésistance

Etudiants

Face à la méconnaissance de l’antibiorésistance par le grand public, l’Anepf et l’Anemf lancent une campagne basée sur des affiches de sensibilisation.

Les patients, même s’ils ont entendu parler de l’augmentation de l’antibiorésistance, ne savent pas comment réagir. Selon une enquête réalisée dans 12 pays par l’OMS, près des deux tiers (64%) des quelques 10 000 répondants déclarent savoir que la résistance aux antibiotiques est un problème qui peut les concerner, mais ne comprennent pas toujours comment ils seront touchés et ce qu’ils peuvent faire pour contribuer à résoudre le problème. Et il en est de même pour les étudiants en santé.
Depuis plusieurs mois, l'Association Nationale des Etudiants en Médecine de France (Anemf) et l'Association Nationale des Etudiants en Pharmacie de France (Anepf) se sont engagées dans la lutte contre l’antibiorésistance et ont émis des propositions avec leurs homologues européens. 
Un concours d’affiches a été lancé en novembre dernier pour sensibiliser le grand public. Les affiches gagnantes, réalisées par des étudiantes en pharmacie de Nancy, sont diffusées depuis le 10 juin sur les réseaux sociaux. Une diffusion européenne est également en cours, par le biais des étudiants en pharmacie d’Europe, mais aussi grâce à l’intérêt de l’EPHA, Association Européenne de Santé Publique. 
Par la suite, une diffusion dans plusieurs métropoles françaises, ainsi qu’au sein des pharmacies d’officine sous forme de flyers ou diffusion numérique est prévue. Les associations étudiantes appellent les officines et parties intéressées à se mobiliser avec eux, pour permettre de sensibiliser, d’informer et d’accompagner les patients et professionnels dans leur lutte contre l’antibiorésistance.

J. S.