Carine Wolf-Thal salue l’engagement des pharmaciens

Ordre des pharmaciens

Malgré les difficultés, les pharmaciens d’officine continuent de vacciner et tester en masse. L’Ordre les accompagne et les soutient.

« Les paramètres à prendre en compte pour appliquer la stratégie de lutte contre la pandémie changent continuellement. Nous avons encore reçu un DGS-urgent cette nuit. Les pharmaciens doivent appliquer ces nouvelles règles et les expliquer aux patients. Sans oublier le rappel constant des gestes barrières, même en cas de test négatif ». En cette période de crise sanitaire, Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP), a salué l’engagement de tous les pharmaciens, quel que soit leur métier, lors de ses vœux à la presse aujourd’hui.
La priorité reste à la vaccination, aussi bien contre le Covid que contre la grippe et à la réalisation des tests antigéniques. « Les pharmaciens réalisent 12 millions de tests par semaine en ce moment. C’est colossal » souligne la présidente du CNOP. Depuis le début de la campagne, les officinaux des 17 000 pharmacies participantes ont administré 12 millions de doses de vaccin contre le Covid.
Pourtant la situation est parfois tendue dans ce climat anxiogène, voire certains pharmaciens subissent des agressions caractérisées. « Plus de 420 agressions ont été déclarées à ce jour, un nombre supérieur à l’an dernier. Ce qui est sans doute sous-estimé. Les pharmaciens doivent de rapprocher de l’Ordre pour signaler tous les incidents » demande Carine Wolf-Thal. Si elle incite les pharmaciens à s’impliquer dans ces actions de santé publique, elle comprend aussi que toutes les officines ne puissent pas le faire. « Nous ne devons pas négliger notre rôle fondamental de dispensation des médicaments et d’accompagnement de tous les patients dans un contexte de pathologies hivernales importantes » rappelle-t-elle.

J. S.